dimanche 19 janvier 2014

Takahama Kyoshi


Takahama Kyoshi (1874–1959) est un successeur de Shiki et une grande figure du haïku moderne. Dès 1898, il dirige la revue de haïku que Shiki a fondée, Hototogisu (Coucou). Sous son influence, celle-ci deviendra un magazine de fiction. Il écrit lui-même des nouvelles, des romans, des pièces de théâtre, des journaux de voyage. Shiki aime le haïku de 17 syllabes et le kigo (mot de saison). Il deviendra le mentor de plusieurs poètes contemporains de haïku. Takahama Kyoshi a composé, dit-on, entre 40 000 et 50 000 haïkus parus dans diverses anthologies. En voici quelques-uns :




Un serpent s'est enfui.
Ses yeux qui m'ont regardé
Seuls restent dans les herbes.


On appelle cette fleur pivoine blanche.
Oui, mais
Un peu de rouge.


Les filles prennent des plants de riz.
Des reflets d'eau oscillent
Sur les envers des chapeaux en carex.


Un chien s'endort
Il tient sa tête entre ses pattes.
Maison de chrysanthèmes.


Je regarde la rivière.
Une peau de banane
Tombe de ma main.


Quand on dépose une chose
Une ombre d'automne
Naît là.


Les racines d'un grand arbre d'été
Sur une roche
S'étendent dans toutes les directions.


J'ai reçu un pétale tombé de cerisier à la main.
Ouvrant le poing
Je n'y trouve rien.


Références :
William J. Higginson with Penny Harter, The Haiku Handbook, Tokyo, Kodansha International, 1985.
Site Mushimegane de Ryu Yotsuya.

Photo : Wikipédia

Aucun commentaire:

Publier un commentaire