samedi 31 mars 2012

Le bonheur créatif

Jiddu Krishnamurti (1895-1986), philosophe indien, développe dans ses ouvrages l’idée générale qu’une transformation de l’être humain ne peut se faire qu’en se libérant de toute autorité, de toute idéologie. Voici quelques idées sur ce qu’il appelle le «bonheur créatif» :

«Un métier n’est qu’une partie de la vie, mais il existe aussi d’autres parties qui sont cachées et mystérieuses. Privilégier une partie et nier ou négliger le reste ne peut que conduire à une activité bancale et morcelée. Et c’est précisément ce qui se passe dans le monde d’aujourd’hui, avec ses conflits sans cesse plus grands, sa confusion et sa misère. Il y a, bien entendu, quelques exceptions, les créateurs, les heureux, ceux qui sont en contact avec quelque chose qui n’a pas été fait par l’homme et qui ne sont pas dépendants des choses de l’esprit.

Vous et moi avons intrinsèquement la capacité d’être heureux, d’être créatif, d’être en contact avec quelque chose qui est au-delà des griffes du temps. Le bonheur créatif n’est pas un cadeau réservé à quelques-uns, mais pourquoi la majorité des gens ne connaît-elle pas ce bonheur? (…) Le bonheur créatif n’a aucune valeur marchande, il n’est pas possible de le vendre au plus offrant, mais c’est bien quelque chose qui peut se partager entre tous.»

C’est le bonheur que je nous souhaite.

Source : Krishnamurti, Commentaires sur la vie, tome 2. Paris, Buchet /Chastel, 1973, pp. 8-10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire