vendredi 19 avril 2013

Hashimoto Takako

Hashimoto Takako (1899-1963) a commencé à écrire avec Sugita Hisajo. Elle fait partie de la génération de femmes reconnues dans le monde du haïku. Elle s’est illustrée en particulier dans le groupe de la revue Hototogisu (Coucou) et dans celui de la revue Ashibi (Azalée) qui est toujours publiée aujourd’hui. Elle se joint à Yamaguchi Seishi en 1948 pour fonder la revue Tenro (Sirius).

Neige violente –
tant de choses à écrire
encore

Mille branches en fleurs –
mon vêtement de deuil
est une seconde peau

Tempête de neige.
Ma coiffure de veuve
en désordre.

Il commence à neiger.
Je me sens seule
en prenant mes baguettes

Coupant la pêche blanche,
la pointe du couteau
casse le noyau

Temps des moissons.
Sur mon sein, la morsure
de mon nourrisson.

Sous l’ardent soleil
la sève de pin embaume
à chaque coup de hache.

Quelques sources :
Corinne Atlan et Zéno Bianu, Haïku. Anthologie du poème court japonais. Paris, Gallimard, 2002.
Haïjins japonaises, Du rouge aux lèvres. Anthologie traduite du japonais et présentée par Dominique Chipot et Makoto Kemmoku. La Table Ronde, 2008. 265 p.
William J. Higginson with Penny Harter, The Haiku Handbook. Tokyo, Kodansha International, 1985. 331 p.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire