samedi 26 février 2011

Haïkus anciens II

Simone Routier (1901-1987) est écrivaine, journaliste et diplomate. Son premier recueil de poésie, L’immortel adolescent, publié en 1928, renferme 14 haïkus qu’on appelait à cette époque « haïkaïs ». Simone Routier obtient l’année suivante le prix David pour ce recueil de poèmes. En voici quelques-uns :
Violon lointain
Meubles bas, jour au déclin,
Notre cher silence . . .
Mon coeur qui t’attend
Toujours le silence,
Et l’immense effeuillement . . .
Pavés désertés,
Chaude, étrange avalanche:
Juillet, un dimanche
Élégantes verreries
Parfums exhalés:
Bonheurs en allés . . .

Aucun commentaire:

Publier un commentaire