vendredi 18 février 2011

Premier recueil de haïkus québécois

Félix-Antoine Savard (1896-1982) est un écrivain québécois, amoureux de la nature et des traditions, connu surtout pour son roman Menaud, maître-draveur, publié en 1937. Mgr Savard, fervent admirateur de Paul Claudel, avait lu son recueil de haïkus, Cent phrases pour éventails (Gallimard, 1942). Il publie à son tour Aux marges du silence, aux Éditions Garneau, en 1975. On peut considérer qu’il s’agit là du premier recueil de haïkus québécois. En voici des extraits :

Cimes pures des monts
où mon regard a cueilli
un bouquet de chrysanthèmes!

Comme un athlète
nu
Ce bouleau dans l’aurore!

Je vois un lent poème
qui descend
par le sentier des vaches.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire